Bugnes de carnaval



Si ma grand-mère le savait, elle lèverait sûrement les yeux et les bras au ciel et je l'entendrai dire :

- " Comment ??! Tu n'as pas travaillé ta pâte à bugnes pendant 1 h ? Tu ne l'as pas non plus faite reposer 1 h ? Mais tu cours à la catastrophe ma p'tite fille... !"

- "Oui mamie, mais avec le Thermomix, plus besoin (et surtout plus - trop - le temps ! Vive le XXIème siècle n'est-ce pas ?) de passer tout ce temps en cuisine !"

- "Hein ? Avec le Thermo quoi ?.." 

Entre nous, cela vaut bien pour toutes les fois où je t'ai demandé les secrets et dosages de tes recettes et où tu m'as répondu, à mon plus grand désarroi : "oh bah, c'est facile, tu mets un peu de ci, un peu de ça...". Moi : "oui, mais en quelles quantités ?". Elle : "oh bah, je ne sais pas, tu en mets AU PIF". Moi : soupir de désespoir...
LOL ;-))

Bref, trêve de plaisanterie, alors que la plupart ont honoré la chandeleur ce week-end, j'ai eu envie de faire "Madame pas comme tout le monde". Pour ma part, j'ai donc opté pour la confection de bugnes*, ce qui n'a pas eu l'air de déranger plus que ça ni les p'tits gros gourmands à la maison ni les collègues au bureau :-)

Pour réaliser cette recette aussi savoureuse que rapide, deux règles à respecter :
  1. Ne pas dépasser le dosage de 500 g de farine par fournée (Si vous souhaitiez en produire plus, reprendre le même mode opératoire, mais en respectant toujours cette même limite).
  2. Ne pas rester plus de 10 minutes à côté du saladier une fois les bugnes "fricassées", gonflées et bien dorées, sous peine de rentrer rapidement en conflit avec votre pèse-personne et d'avoir à endosser le costume du Bibendum Michelin pour Carnaval ;-) A consommer avec délectation certes, mais modération tout de même. A bon entendeur...

Temps de préparation :

20 à 45 mn maximum. Thermomix : 3 mn + Cuisson : 5 mn/fournée

Matériel prérequis :

1 wok et 1 thermo-sonde (ou friteuse), 1 rouleau à pâtisserie, 1 roulette crantée (ou roulette à pizza, ou couteau bien aiguisé), 1 écumoire, 1 plaque de cuisson et du sopalin, 1 saladier.

Ingrédients pour 40 bugnes environ :

* 500 g de farine
* 1 cc rase de sel
* 1 sachet de levure chimique
* 120 g de sucre
* 120 g de beurre froid
* 3 oeufs entiers
* 1/2 à 1 gobelet de lait
* 1/2 gobelet de rhum
* Huile (arachide, tournesol ou 1 kg de végétaline)
* Sucre glace

Facultatif : fleur d'oranger, canelle, etc.

Préparation :

Insérer dans le bol du Thermomix la farine, le sucre et le beurre (facultatif : quelques gouttes de fleur d'oranger et/ ou de canelle, etc, selon vos envies). Ajouter le sel et la levure. Fermer le bol et appuyer sur turbo deux fois, pendant 3 sec.
Ajouter les oeufs, le lait et le rhum et pétrir 2 mn 30 / bol fermé / fonction pétrin (épi). La pâte doit être souple, élastique mais suffisamment sèche pour pouvoir s'étaler. Sinon, ajouter un peu de farine et repétrir 30 sec. / bol fermé / fonction pétrin.
Mettre l'huile à chauffer à 180° C (vérifier la température à l'aide d'une thermo-sonde) dans un wok.
Abaisser la pâte finement au rouleau à pâtisserie (3 mm d'épaisseur environ) sur un plan de travail fariné. Découper avec une roulette crantée des bandes de 5 cm environ, en biais.
Quand le bain de friture est à température, déposer délicatement 6 à 7 morceaux de pâte dans l'huile chaude. Les faire dorer ("fricasser") pendant quelques minutes sur chaque face et les retourner avec l'écumoire dès que les contours prennent une couleur orangée.
Une fois cuites, déposer les bugnes sur une plaque de cuisson recouverte de papier absorbant et réserver quelques minutes avant de les mettre dans votre saladier et de les saupoudrer de sucre glace.

Les bugnes gagnent en saveur 24 h après... un peu de patience donc. Toutes les bonnes choses se méritent ;-) Mais après c'est vous qui décidez : c'est aussi "bon quand c'est chaud" !

Dans tous les cas, bonne dégustation !


* Un peu d'histoire sur les traditions régionales :

En France, les beignets sont répandus sur tout le territoire, mais ont des appellations diverses : 

  • Bottereaux : Anjou, Vendée, Bretagne
  • Bougnettes : Pays catalans
  • Boule de Berlin : Suisse romande
  • Bugnes : Centre-est, Saint-Etienne, Lyon
  • Chichi frégi : Provence
  • Craquelins : Savoie, Limousin, Bretagne
  • Corvechets : Lorraine
  • Croquignolles : Anjou
  • Croustillons : Belgique francophone, Flandre française
  • Faverolles ou frivolles : Champagne
  • Foutimassons : Vendée, Poitou
  • Ganses : Nice
  • Guenilles : Auvergne
  • Mascottes : Côte d'Azur
  • Merveilles : Bordeaux, Gascogne et Charente-Maritime
  • Oreillettes : Languedoc et Provence, Rouergue
  • Risoles : Jura, à ne pas confondre avec les Rissoles savoyardes. Traditionnellement, la risole est plutôt une pâtisserie de nouvel an.
  • Roussettes : Alsace, Centre, Ile de France
  • Tourtisseaux ou tortisseaux : Poitou, Vendée
Ailleurs encore : des bugnettes, des fantaisies, des garrifes, des nouets, des nouettes, des pognons, des rousseroles, des roubigneaux, ou simplement des beignets de carnaval. Les « vautes » sont des beignets aux fruits.

1 commentaire: